FIBROMYALGIE : Ce n’est pas un pot-pourri de maladies !

Publié le par Elisazaza

FIBROMYALGIE : Ce n’est pas un pot-pourri de maladies !

 

 

Cet entretien du National Pain Report avec un spécialiste de la fibromyalgie, le Dr Brady, auteur de plusieurs ouvrages sur la maladie, permet de repréciser, par élimination, ce syndrome complexe qu’est la fibromyalgie et de faire le point sur les sources fréquentes d’erreurs de diagnostic. Caractérisée par des symptômes multiples et communs à d’autres pathologies, la fibromyalgie reste difficile à diagnostiquer. Poser un diagnostic de fibromyalgie signifie fréquemment aujourd’hui, faute de traitement curatif, traiter de manière standard les symptômes de douleur. Or, dans de nombreux cas, souligne l’auteur, il « ne s’agit pas » de fibromyalgie et sous réserve du bon diagnostic, il serait possible de traiter la cause et pas seulement les symptômes.

Si les médecins regroupent sous le diagnostic de fibromyalgie différentes combinaisons complexes de symptômes qui peuvent avoir par ailleurs des causes très diverses, si la prescription est souvent identique indépendamment de groupes de symptômes spécifiques, il conviendrait pourtant de bien ou mieux faire la distinction entre la fibromyalgie et 3 autres grands types de conditions, certaines maladies non fibromyalgiques, les troubles musculo-squelettiques et les troubles fonctionnels / métaboliques.

Malheureusement, la fibromyalgie restant une pathologie encore mal connue, l'approche de traitement reste trop souvent standard et consiste généralement à soulager la fatigue et les douleurs. L’amélioration de la prise en charge est donc dans l’identification de la cause profonde de ces douleurs généralisées, et la prescription de traitements capables de traiter la cause et pas seulement les symptômes.

Des symptômes interprétés comme fibromyalgiques mais qui n’en sont pas : le médecin devrait chercher à écarter de nombreuses maladies connues pour entraîner des symptômes largement associés à la fibromyalgie (hypothyroïdie, anémie, polyarthrite rhumatoïde, troubles auto-immunes du tissu conjonctif, maladie de Lyme, rhumatismes dont la spondylarthrite ankylosante, sclérose en plaques, arthrite inflammatoire, polyneuropathie des petites fibres voire cancer). Il existe des tests de laboratoire qui permettent de confirmer ou d’écarter ces différents diagnostics. Un principe de base du diagnostic peut aussi consister à vérifier si la douleur provient d'un muscle ou d'une articulation.  

Des troubles fonctionnels et métaboliques plus subtils peuvent également entraîner différents états pathologiques et des troubles impliquant un dysfonctionnement de certains organes internes, du métabolisme, plutôt qu'une véritable pathologie fibromyalgique. Ces troubles fonctionnels peuvent aller de la simple déficience en certaines vitamines et minéraux (vitamine D, coenzyme Q10, carnitine, vitamines B et magnésium, ...), à des troubles fonctionnels de type troubles du métabolisme énergétique (dysfonctionnement mitochondrial), déséquilibres endocriniens (troubles thyroïdiens) etc…

Source: National Pain Report February 8, 2017 Fibromyalgia Misdiagnosis: What Else Could it Be and Does Diet Matter? et Fibromyalgia Expert Says Misdiagnosis is Rampant

Plus de 50 études sur la Fibromyalgiela Douleur neuropathique 

 

Biblio:

Rheumatology 2003 Inaccuracy in the Diagnosis of Fibromyalgia Syndrome: Analysis of Referrals

Arthritis Care & Research May 2010 The American College of Rheumatology Preliminary Diagnostic Criteria for Fibromyalgia and Measurement of Symptom Severity

J Manipulative Physiol Ther. 2006 Differential diagnosis of fibromyalgia syndrome: proposal of a model and algorithm for patients presenting with the primary symptoms of widespread pain

Brain. 2015 Evidence for brain glial activation in chronic pain patients 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article