Fibromyalgie : la vitamine D des aliments, un bon anti douleur

Publié le par Elisazaza

Fibromyalgie : la vitamine D des aliments, un bon anti douleur

 

Il est conseillé aux 2 millions de personnes souffrant de fibromyalgie en France de mettre le plus souvent possible à leurs menus des poissons gras pour réduire la douleur.

De précédentes études avaient déjà montré un lien entre la fibromyalgie et le régime alimentaire.

Par exemple, une étude parue dans Clinical Experimental Rheumatology, montre qu'il est préférable d'éviter le glutamate, un exhausteur de goût connu sous le code E 621, très présent dans les plats asiatiques ; ainsi que l'aspartame. Ces deux substances ont tendance à aggraver les symptômes de la fibromyalgie. Tout comme le gluten d'ailleurs.

Eviter la carence en vitamine D

Si certains aliments et substances sont à éviter en cas de fibromyalgie, d'autres, en ravanche, sont à privilégier. C'est le cas notamment des aliments riches en vitamine D, d'après une étude dont les résultats sont parus dans la revue Pain and Therapy.

Effectivement, les aliments riches en vitamine D permettent de réduire très significativement la douleur et la fatigue. Ils améliorent également le sommeil, l'humeur ce qui permet d'avoir une meilleure qualité de vie.

Quels aliments choisir ?

Les aliments les plus riches en vitamine D sont les suivants : l'huile de foie de morue bien sûr qui est la championne, mais aussi le foie de morue en conserve, le hareng fumé ou grillé, le maquereau, la sardine grillée ou en conserve à l'huile d'olive ou à la tomate, l'anchois, la truite arc en ciel, le saumon vapeur, le thon en conserve, le jaune d'oeuf...

De quoi varier ses menus et pallier toute carence en vitamine D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article