Fibromyalgie : une inflammation systémique, du corps, du cerveau et de la moelle épinière.

Publié le par Elisazaza

Fibromyalgie : une inflammation systémique, du corps, du cerveau et de la moelle épinière.

Parvenir à cerner les facteurs inflammatoires en jeu dans la fibromyalgie permettrait de mieux gérer la douleur associée à la maladie. C’est ce qu’entreprend cette étude suédoise, présentée dans le Journal of Pain Research. L’étude montre que chez les patients atteints, l’inflammation est partout : le système nerveux central est inflammé, tout comme le reste du corps et les marqueurs d’inflammation sont présents aussi bien dans le sang que le liquide céphalorachidien. La fibromyalgie est ici confirmée comme une maladie inflammatoire systématique.
L’étude ne parvient néanmoins pas à démontrer si cette inflammation accrue et généralisée est la cause ou un facteur de risque de douleur dans la fibromyalgie ou si c’est une conséquence de la maladie. Les auteurs soulignent que d’autres facteurs liés à la maladie tels que l’inactivité, la dépression, les troubles du sommeil ou le stress peuvent expliquer l’augmentation de l’inflammation.
De précédentes recherches ont montré que les patients fibromyalgiques souffrent d’hypersensibilisation centrale, une condition caractérisée par des connexions nerveuses dans la moelle épinière et le cerveau trop sensibles aux stimuli, réagissant également avec la douleur quand il n’y a pas de véritable événement douloureux La recherche sur la douleur chronique montre également que l’inflammation accompagne souvent d’autres changements moléculaires. Les chercheurs suédois de l’Université Linköping et d’Uppsala ont donc analysé 92 facteurs inflammatoires simultanément, chez 40 patients atteints de fibromyalgie à partir d’échantillons de sang et de prélèvements de liquide céphalo-rachidien, ainsi que chez des témoins sains. Cette analyse confirme des niveaux accrus de marqueurs d’inflammation dans le plasma sanguin et le LCR des patients atteints. Et les profils de marqueurs inflammatoires s’avèrent nettement différents entre cas et témoins.
Une inflammation du corps, du cerveau et de la moelle épinière : chez les patients fibromyalgiques, l’inflammation affecte à la fois le corps et le cerveau et la moelle épinière, et de nombreux facteurs apparaissent associés à cette inflammation généralisée. Par exemple, le poids corporel qui peut affecter la signalisation inflammatoire ou l’IMC également. Bref, que ces résultats soient l’expression d’un facteur de risque, d’un marqueur de sévérité de la maladie ou sa conséquence, ils confirment la fibromyalgie comme une pathologie inflammatoire systémique .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article